Niveaux de protection STANAG

Les normes militaires concernant les protections balistiques et les gilets pare-balles ainsi que les solutions pour les applications militaires sont testées selon les normes appropriées de l’OTAN, normalement STANAG 2920 (STANAG = Accords de Normalisation de l’OTAN).

STANAG 2920 L’adoption de normes pour les niveaux de protection balistiques et les essais

Test de fragmentation (Test V50)

 

Niveau de fragmentation

F1

F2

F3

F4

F5

F6

Vélocité de Fragmentation Minimum V50* m/s

400

450

500

550

600

650

Vélocité de Fragmentation Minimum V50* ft/s

1310

1470

1640

1800

2000

2130

Normes:

  • Normes américaines - Mill STD 662 E
  • Normes britanniques - UK/SC/5449
  • Normes de l’OTAN - STANAG 2920

STANAG 2920 (méthode de test balistique pour des matériels d’armure personnels et des vêtements de combat) est utilisé pour mesurer la capacité des matériels à arrêter des fragments et des éclats d’obus. La technique de mesure a été originairement développée pour les gilets pare-balles mais regroupe maintenant une utilisation générale dans tout type de situation là où les fragments sont la préoccupation majeure. Par exemple, STANAG 2920 est utilisé pour mesurer des systèmes d’armure supplémentaires pour des véhicules blindés.

Les tests selon STANAG 2920 sont conduits en tirant des FSPs (Projectiles de Simulation de Fragments) sur le spécimen d’essai avec différentes vélocités pour chaque FSP. En changeant de vélocité, après plusieurs coups de feu, une estimation de limite balistique peut être obtenue, qui est l’accélération à laquelle le matériel ne résiste pas au fragment.

Les troupes militaires souffrent rarement de blessures ou ne meurent suite à des balles mais sont exposés à haut risque à des fragmentations primaires (directes) et secondaires (environnementales). Pour combattre ces menaces, Intelligent Armour Limited utilise une série spéciale de niveaux de fragmentation F dont la performance est mesurée par une valeur V50.

Normes Balistiques Internationals

Le test V50 est la norme reconnue internationalement pour évaluer la résistance d’une protection personnelle contre les fragments. Le test de fragmentation est conduit en utilisant les Projectiles de Simulation de Fragments (FSPs) qui sont disponibles dans une variété de poids approximativement en suivant la progression binomiale. Le test est conduit en tirant des FSPs au gilet pare-balles à des vélocités qui s’accélèrent jusqu’à ce qu’une vélocité moyenne de projectiles de pénétration et de non-pénétration soit obtenue.

Plus la vitesse balistique s’accélère, mesurée en mètres par seconde, plus l’évaluation de matériels augmentera comme le montre V50 000m/s. La V50 (Vélocité de 50% ou vélocité moyenne) est la moyenne des vélocités enregistrées pour six impacts équitables se constituant de trois vélocités plus basses pour une pénétration complète et des trois plus hautes vélocités pour une pénétration partielle, à condition que la diffusion ne soit pas supérieure à 40 mètres/seconde (STANAG 2920).

Haut